Les campagnes de l'arrière-pays pornicais aux XIVe et XVe siècles

Créateur

Identifiant

Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne

Référence

97

Date de création

2019

Format

p. 47-66

Résumé

Les campagnes de Bretagne méridionale, dans lesquelles s'insère l'arrière-pays pornicais, connaissent de profondes transformations aux XIVe et XVe siècles. les métairies progressent tout au long de la période, faisant légèrement reculer les censives, c'est-à-dire les petites propriétés paysannes, qui restent toutefois très nombreuses. La seconde moitié du XVe siècle connaît une brusque accélération des réorientations avec les recompositions agraires qui conduisent au regroupement des terres pour former des exploitations de plusieurs dizaines d'hectares, concédées sous le régime du métayage. Les redevances seigneuriales orientent également les types de production avec les choix opérés (redevances en numéraire, parts de fruits qui pèsent plus ou moins lourdement suivant les productions). La proximité des zones de marches, au sud, oriente enfin les changements en inscrivant les campagnes de l'arrière-pays pornicais dans le jeu des relations féodo-vassaliques avec les seigneurs poitevins. La démarche multiscalaire, empruntée à la géographie, permet d'éclairer les évolutions en interrogeant la part des influences extérieures : les seigneurs de l'arrière-pays pornicais suivent-ils des schémas identiques ou ne se réapproprient-ils pas, plutôt, les modèles extérieurs pour les adapter en fonction des coutumes et de leurs intérêts ? [résumé de l'auteur]

Type

Article dans une revue