Charles Daniélou (1878-1953) : la brillante et atypique carrière politique d'un Finistérien sous la Troisième République

Créateur

Identifiant

Annales de Bretagne et des Pays de l'Ouest

Référence

103, 4

Date de création

1996

Format

p. 99-121

Résumé

Le Finistère a fourni peu de personnalités politiques d'envergure nationale. Un homme, oublié aujourd'hui, a pourtant mené sous la Troisième République une carrière exceptionnelle. La trajectoire politique de Charles Daniélou fut brillante ; sa carrière atypique : ce jeune poète, ligueur d'extrême droite lors de l'affaire Dreyfus, devint en 1910 député conservateur avant de rompre, après la Première guerre mondiale, avec son camp pour s'engager à gauche et se voir ainsi ouvrir les portes des ministères. Homme politique à multiples dimensions, il fut maire de Locronan, député, sous-secrétaire d'État, président de la Gauche radicale, ministre. Sa notoriété fut grande au plan national, et même international, pourtant son action politique est aujourd'hui largement méconnue et s'il est resté dans les mémoires c'est davantage comme le père du célèbre cardinal Jean Daniélou que pour son engagement auprès de son ami : Aristide Briand. [résumé de la revue]

Type

Article dans une revue