Deux organistes aux destins voisins : Marie-Claude Renault-Bainville (1724-1803) et Jeanne-Marie Bertrand-Jannot (1738-1804)

Créateur

Identifiant

Annales historiques de la Révolution Française

Référence

366

Date de création

2011

Format

p. 3-27

Résumé

[Voici l'itinéraire de] deux organistes dont les itinéraires de vie présentent bien des similitudes. En 1790, ces deux musiciennes exercent dans des abbayes obscures, immergées en milieu rural. Suivre ce qui leur arrive alors permet de voir de façon concrète comment fut réglé le sort des musiciens d'Église ayant perdu leur emploi au moment de la Révolution.« Toucher l'orgue » est un métier véritable qui leur avait permis, jeunes filles, de mener une vie indépendante, l'une à Paris, l'autre à Vitré. À un âge supérieur à l'âge moyen au mariage des femmes, elles avaient ensuite épousé chacune un organiste, mais sans cesser d'exercer leur métier. Assez rapidement, après la naissance de quelques enfants, le lien conjugal se distend et les conjoints poursuivent leur carrière chacun à sa tribune, à distance l'un de l'autre, jusqu'à la Révolution. [résumé de la revue]

Type

Article dans une revue