Rennes seroit plus commode : la lutte des Rennais pour l'obtention des séances du conseil et chancellerie de Bretagne (1498-1643)

Identifiant

Bulletin et mémoires de la Société archéologique et historique d'Ille-et-Vilaine

Référence

117

Date de création

2013

Format

p. 79-113

Résumé

L'article s'intéresse aux conditions qui ont permis à Rennes d'obtenir que les séances du conseil et chancellerie de Bretagne s'y tiennent plutôt qu'à Nantes. C'est là, un des nombreux épisodes qui opposent les deux villes, Vannes faisant à cet instant preuve d'une certaine neutralité", et qui se prolongera pour le siège du Parlement à la fin du 16e siècle. Les Rennais ont fait preuve d'une remarquable action de lobbying forts de l'appui de la noblesse dont les réseaux leur ont permis de mieux maîtriser les circuits de décision. Ce réseau a pleinement fait joué en la faveur de Rennes les connexions familiales et professionnelles bien établies au sein des institutions locales, provinciales ou ecclésiastiques pour le plus grand bénéfice de ces intermédiaires.

Type

Article dans une revue