Le coût du salut : les fondations religieuses des chanoines de la cathédrale d’Angers (milieu XIVe–début XVIe siècle)

Créateur

Identifiant

Le Moyen Age

Référence

124, 3

Date de création

2019

Format

p. 689-706

Résumé

Comme toutes les églises à la fin du Moyen Âge, la cathédrale d’Angers a vu un essor important des demandes de messes perpétuelles dans les procédures du salut, sous la forme soit d’un simple anniversaire soit d’une chapellenie qui suppose un service régulier, mensuel ou hebdomadaire, voire quotidien pour les plus fortunés. L’article s’intéresse à un problème relativement peu abordé par l’historiographie de la mort : non pas le sens religieux et la signification spirituelle de ces fondations, mais leur dimension économique et le montage financier qui les sous-tendent et sont censés garantir leur perpétuité jusqu’au Jugement Dernier. Après une présentation du corpus relativement abondant des sources (manuscrits nécrologiques, testaments…), l’étude aborde successivement les conditions financières de la fondation des anniversaires et des chapellenies, en mettant en valeur les conséquences de la monétarisation progressive de l’économie à la fin du Moyen Âge.

A d'autres versions

Type

Article dans une revue