Les circulations maritimes et commerciales dans la rade de Lorient, 1680-1780

Identifiant

Annales de Bretagne et des Pays de l'Ouest

Référence

126, 4

Date de création

2019

Format

p. 117-143

Résumé

À Hennebont, les années 1660-1780 sont marquées par une érosion de l'activité commerciale maritime qui s'inscrit dans un phénomène bien plus vaste de déclassement progressif des petits ports de fond d'estuaire. Mais, pour Hennebont, ce déclin s’opère au profit d’une nouvelle voisine, Lorient, dont l'irruption vient bouleverser les circuits de la rade, redéfinissant les échanges, les flux, les flottes… De nouvelles dynamiques de complémentarité se mettent en place dans la rade, favorisant l’émergence d’une activité batelière, faisant évoluer le sens des circulations des navires à l’intérieur de ce grand bassin naturel ainsi que les stratégies développées par les caboteurs impliqués dans des trajets plus longs. Hennebont se positionne progressivement au cœur de l'aire portuaire dominée par Lorient qui assèche ses secteurs d'activité traditionnels en les détournant à son profit, mais ce port conserve une certaine autonomie en se recentrant sur ses points forts, notamment l'exportation de céréales, avec un horizon commercial toutefois plus restreint qu’auparavant, allant du sud de la Bretagne au golfe de Gascogne. La petite cité arrive aussi à maintenir des liens avec l'aire portuaire nantaise, un de ses partenaires historiques. [résumé de la revue]

A d'autres versions

Type

Article dans une revue