L’enceinte gallo-romaine d’Angers devenue clôture canoniale : transformations, adaptations et déclassement d’une fortification (XIIIe-XVIe siècles)

Créateur

Identifiant

In Situ

Référence

16

Date de création

2011

Résumé

Quand la muraille antique fut incluse dans l’enceinte urbaine de Saint Louis, son rôle majeur de défense de la ville disparaît. Elle sera néanmoins entretenue, restaurée, et ses portes gardées jusqu’à la fin de la guerre de Cent Ans. Les chanoines de la cathédrale, qui ont fait du mur leur claustrum, perdent leur combat pour conserver celui-ci dans son intégrité. Finalement, l’enceinte sera en grande partie masquée par des constructions qui viendront l’enserrer pour aboutir à des destructions partielles jusqu’au début du XIXe siècle.

Type

Article dans une revue