Deux princes au XIVe siècle : Charles de Navarre et Jean de Montfort

Créateur

Identifiant

Annales de Bretagne et des Pays de l'Ouest

Référence

130, 2

Date de création

2023

Format

p. 145-156

Résumé

Jean de Montfort et Charles de Navarre étaient tous les deux des vassaux du roi de France dont ils ont secoué la suzeraineté. Ils dotèrent chacun leur principauté des institutions modernes de l’État imitées du modèle royal et à même de concurrencer ce dernier, mais ils ne parvinrent pas à s’affranchir de l’hommage dû au roi de France. Leur principauté était exposée aux exactions des compagnies, ce qui déclencha un premier rapprochement en 1369-1370, sans suite. Si l’un et l’autre cherchèrent à tirer parti de l’opposition franco-anglaise, ce fut chacun de leur côté en fonction d’intérêts et de temporalités qui ne convergèrent pas. Ce fut finalement la recherche par Jean d’une troisième épouse qui les rapprochèrent : en 1386 était célébré le mariage du duc avec une fille de Charles, l’infante Jeanne. S’il permit d’assurer la descendance dynastique des Montfort, Navarre ne put en tirer les avantages escomptés car il mourut quatre mois plus tard. Il espérait que cette alliance lui permettrait de reprendre pied dans sa principauté conquise militairement par Charles VI en 1378, l’année même où était prononcée la confiscation du duché. Mais à la différence de la principauté normande, la noblesse bretonne fit bloc autour de son duc, alors que la noblesse normande ne marqua aucune solidarité envers son suzerain. À travers les destinées croisées de ces deux féodaux, ce sont les ambitions politiques de princes territoriaux qui se révèlent et leur habilité à les mettre en œuvre.

A d'autres versions

Type

Article dans une revue